Organise un des 2000 événements
en France et en Belgique !
Ouverture des inscriptions le 20 juin 2017

Vous inventez de nouvelles façons de vivre près de chez vous en répondant aux défis écologiques, économiques et sociaux du 21ème siècle ?
Organisez un événement pour montrer vos initiatives lors des Journées de la Transition du 18 au 30 septembre. Si vous hésitez sur la date : l'appel à un maximum d'événements le samedi 23 septembre est lancé !

Tous les formats d'événements sont possibles ! Organisez un atelier dans votre jardin partagé, une visite du producteur d'énergies renouvelables de votre coopérative, une balade à vélo, un rassemblement public, un atelier d'éco-construction dans votre recyclerie, un banquet végétarien participatif, etc.

Vous pourrez inscrire votre événement sur cette page à partir du 20 juin mais n'attendez pas pour vous organiser !

Les photos de la
Journée de la transition

Edition 2016 !

Les Journées de la Transition, c'est l'occasion de passer à l'action

Ils nous racontent leur premier pas

  • du Gers : Mon premier pas, je l'ai fait grâce à une campagne des Amis de la Terre qui nous démontrait par a+b que beaucoup de banques (BNP Paribas, Crédit Agricole, etc.) investissaient dans les énergies fossiles. J'ai donc changé de banque pour participer à une autre finance.

  • de Paris : Mon premier pas, moi, c'était l’Énergie. J'ai décidé d'acheter mon électricité chez Enercoop, et d'aller plus loin, en soutenant des projets de transition citoyenne en souscrivant à Énergie Partagée. Le transport, c'est aussi une question d'énergie puisqu'on consomme des ressources fossiles donc maintenant, je me déplace plus souvent le vélo.

  • des Bouches du Rhône : Mon premier pas, je crois que ça a été d'être présidente d'un café associatif, le Baobab café des Enfants. En m'engageant avec le sourire dans cette belle aventure, j'ai choisi d'accueillir de nouveaux adhérents et porter haut la phrase d'Albert Jacquard : "La citoyenneté, c'est être capable de voir en l'autre quelqu'un de merveilleux".

  • de Maine et Loire : Mon premier pas ? Adhérer dans une AMAP (Association de Maintien de l'Agriculture Paysanne). J'en avais assez des supermarchés et de leurs produits aux pesticides et sans goût. J'ai choisi de manger plutôt des produits locaux, de saison, bios et respectueux de l'environnement.

  • des Côtes d'Armor : Mon premier pas, il a été simple mais pas toujours facile à faire comprendre. J'ai arrêté de prendre des tickets de caisse et des tickets de carte bleue.

  • de Saône et Loire : Mon premier pas, c'était autour de mon alimentation. J'ai décidé d'améliorer ma façon de me nourrir, petit à petit. J'ai commencé par manger des produits sans pesticide à partir de mon jardin (permaculture) et d'éviter les produits des multinationales (Nestlé, Monsanto, Coca-cola, etc...). Mon prochain pas : ne plus manger de viande.