2000 événements
pour accélérer la transition !

La date à retenir pour la rentrée 2017 : 23 septembre !

Plus de 70 acteurs se mobilisent pour rassembler plus d'1 million de personnes dans toute la France autour des solutions concrètes qui existent pour accélérer la construction d'une société juste et durable : Colibris, Enercoop, Amis de la Terre, la Nef, Alternatiba, ZeroWaste, Réseaux des Ressourceries, Energie partagée, Réseaux des AMAPs...

Pour répondre aux enjeux écologiques, économiques et sociaux du 21ème siècle : dérèglement climatique, crises financières et économiques, creusement des inégalités...des citoyens se bougent tous les jours et inventent de nouvelles façons de vivre. Et ça, sans retourner à l'âge de pierre !

Le 23 septembre, 2000 événements aux quatre coins de la France vous permettront de les découvrir, et de vous aussi, passer à l'action.

Les photos de la
Journée de la transition

Edition 2016 !

Ils on fait le premier pas

voici leur histoire

  • du Gers : Mon premier pas, je l'ai fait grâce à une campagne des Amis de la Terre qui nous démontrait par a+b que beaucoup de banques (BNP Paribas, Crédit Agricole, etc.) investissaient dans les énergies fossiles. J'ai donc changé de banque pour participer à une autre finance.

  • de Paris : Mon premier pas, moi, c'était l’Énergie. J'ai décidé d'acheter mon électricité chez Enercoop, et d'aller plus loin, en soutenant des projets de transition citoyenne en souscrivant à Énergie Partagée. Le transport, c'est aussi une question d'énergie puisqu'on consomme des ressources fossiles donc maintenant, je me déplace plus souvent le vélo.

  • des Bouches du Rhône : Mon premier pas, je crois que ça a été d'être présidente d'un café associatif, le Baobab café des Enfants. En m'engageant avec le sourire dans cette belle aventure, j'ai choisi d'accueillir de nouveaux adhérents et porter haut la phrase d'Albert Jacquard : "La citoyenneté, c'est être capable de voir en l'autre quelqu'un de merveilleux".

  • de Maine et Loire : Mon premier pas ? Adhérer dans une AMAP (Association de Maintien de l'Agriculture Paysanne). J'en avais assez des supermarchés et de leurs produits aux pesticides et sans goût. J'ai choisi de manger plutôt des produits locaux, de saison, bios et respectueux de l'environnement.

  • des Côtes d'Armor : Mon premier pas, il a été simple mais pas toujours facile à faire comprendre. J'ai arrêté de prendre des tickets de caisse et des tickets de carte bleue.

  • de Saône et Loire : Mon premier pas, c'était autour de mon alimentation. J'ai décidé d'améliorer ma façon de me nourrir, petit à petit. J'ai commencé par manger des produits sans pesticide à partir de mon jardin (permaculture) et d'éviter les produits des multinationales (Nestlé, Monsanto, Coca-cola, etc...). Mon prochain pas : ne plus manger de viande.