Révolution et évolution de la poubelle avec Eugène Poubelle

Sommaire
Partager sur
Facebook
Twitter
LinkedIn

 

Hygiène et propreté, tels sont les maîtres mots de la société actuelle. En effet, pour que la paix et l’ordre règnent, aucun déchet ne doit polluer les rues et les communautés de communes. Juriste, politicien et préfet de la Seine, Eugène Poubelle révolutionne le mode de vie des Parisiens au XIXe siècle en inventant les bacs de collecte des ordures. Révolution ou évolution, voici l’historique de la poubelle avec Eugène Poubelle.

 

Qui est Eugène Poubelle ?                     

Trier les déchets pour le service environnement, tels est le fondement même de la poubelle par Eugène Poubelle. L’ambassadeur du tri ou l’inventeur du recyclage des déchets ménagers, seule l’histoire peut révéler qui est réellement Eugène Poubelle. 

 

Présentation

Le 15 avril 1831, c’est la date de naissance du célèbre père fondateur de la collecte des encombrants et du traitement des ordures ménagères. Issue d’une famille aisée de Caen, Poubelle, de son vrai nom Eugène René Poubelle, se consacre aux études des sciences sociales après son Baccalauréat. Passionné du droit et des études juridiques, il poursuit un cursus universitaire en droit et aspire à être doctorant. En 1871, en avril pour être plus précis, il est nommé par Adolphe Thiers pour diriger la Charente. Grâce à ses compétences, la Charente n’est alors que le début de la carrière politique d’Eugène Poubelle. De l’an 1883 à l’an 1896, les préfectures se succèdent

  • La préfecture de Doubs
  • La préfecture des Bouches-du-Rhône
  • La préfecture de la Seine

Quand et comment Eugène Poubelle est-il devenu célèbre ?

Politicien à succès, Eugène Poubelle ajoute à son palmarès la ville de Paris. En effet, il est nommé préfet de Paris en 1883. Cela est semblable à la fonction actuelle qu’exerce un maire. Écologiste engagé, il a une préoccupation particulière pour la propreté de la communauté d’agglomération. Il modifie alors le quotidien des autochtones par le biais de deux célèbres arrêtés: 

  • L’arrêté daté du 24 novembre 1883.
  • L’arrêté en date du 07 mars 1884.

Ces arrêtés visent à obliger tout propriétaire d’immeuble à installer des poubelles de collecte des ordures ménagères résiduelles. Poubelles qui seront par la suite mises à disposition des locataires. D’autres dispositions viennent compléter la liste :

  • La poubelle doit disposer d’un couvercle afin d’éviter la prolifération d’odeur et de bactéries.
  • Un système de tri-sélectif doit être mis en place pour séparer les déchets dangereux des déchets verts et des briques alimentaires.
  • Pour faciliter la collecte et la gestion du contenu des poubelles, un système de ramassage journalier ou hebdomadaire doit être adopté.

Petite histoire de la poubelle

Même si l’invention de la poubelle révolutionne la collecte des déchets, le projet rencontre de nombreux obstacles. La population craint, en effet, que ce type d’enlèvement des ordures puisse mettre en danger le système de collecte traditionnel privilégiant les chiffonniers. Ces derniers tirent profit des affaires usagées abandonnées dans les ruelles et les trottoirs en les vendant à des particuliers ou des sociétés, dont l’activité est la transformation de vieux objets. Sans le savoir, les chiffonniers sont à l’origine de la collecte des déchets recyclables. Ce qui renvoie au concept de valorisation des déchets par apport volontaire qu’Eugène Poubelle souhaite instaurer dans la communauté de communes des immeubles parisiens. Quant à l’appellation poubelle, elle est utilisée pour la première fois en janvier 1884. Le terme désigne le récipient destiné à collecter les déchets ménagers. 

 

La poubelle aujourd’hui : ce qu’il faut savoir

Mettre en place un centre de tri et de traitement des déchets ou simplement recycler les déchets non organiques et les déchets organiques. Ce sont les principales solutions de collecte adoptées pour limiter la production de déchets. 

 

Comment sont traités les déchets de nos jours ?

Après le ramassage des ordures par les bennes, celles-ci sont ensuite transportées pour subir des traitements spécifiques dans des déchèteries. Cartons, textiles, emballages ménagers, polystyrène, bocaux, flacons et autres objets assimilés, tous les déchets y passent. Déchèterie publique comme déchetterie privée adapte le traitement des déchets en fonction de leur nature :

  • Le recyclage qui est une opération visant à respecter la valorisation des ordures. La technique la plus utilisée est le compostage. Le but est de recycler des déchets organiques tels que les épluchures de légumes et fruits pour les transformer en compost..
  • La valorisation qui consiste à rendre les déchets utiles.
  • La réutilisation qui est fondée sur la récupération de matières ou de substances dont le but de pouvoir les utiliser de nouveau.
  • L’élimination qui consiste à transformer et à extraire des déchets pouvant être réutilisés à d’autres fins. Ils peuvent même être transformés en énergie ou en gaz.
  • La valorisation énergétique qui consiste à transformer certains déchets en énergie renouvelable. Il s’agit ici de biodéchets.
  • La régénération qui est fondée sur un système de raffinages des ordures. Elle convient aux déchets de nature fluide comme à ceux de nature solide. Ce type de traitement implique l’élimination des substances polluantes que contiennent les déchets issus de la collecte.

Quels sont les différents types de poubelles existants ?

Il existe deux grandes catégories de poubelles. Les poubelles municipales destinées à l’usage public, placées en extérieur et dans les espaces publics et les poubelles de domicile que chaque foyer utilise pour stocker ses déchets. Celles-ci sont placées à l’intérieur des maisons. Mais avec le temps et en répondant à une politique plus environnementaliste de gestion des déchets, d’autres types de poubelles ont fait leur apparition :

  • Les poubelles de cuisines
  • Les poubelles automatisées à usage domestique
  • Les poubelles équipées d’une pédale
  • Les poubelles transparentes ou Vigipirate
  • Les poubelles équipées d’un couvercle à ouverture manuelle
  • Les modèles de poubelles coulissantes

En chiffre : les composants de nos poubelles

Il faut se rendre compte que les contenants de nos poubelles vont bien au-delà des épluchures de légumes et de fruits. Ces données chiffrées peuvent en témoigner :

  • 32,2 % de déchets organiques et biodégradables
  • 48,4 % de déchets non organiques et non dégradables comme les métaux et les verres
  • 19,4 % de déchets ménagers et assimilés

 Nos conseils pour gérer les déchets à votre échelle

Pour faire régner la propreté dans les espaces publics, l’idéal est de mieux gérer le contenu de nos poubelles.

 

À la maison : nos conseils pour gérer vos déchets

Dans la pratique, une bonne gestion des ordures commence toujours par le tri. Pour éviter que vos ordures soient sources de problèmes, vous devez respecter certains points :

  • Trier les déchets par catégories pour mieux les collecter
  • Utiliser des poubelles différentes pour chaque catégorie de déchet
  • Équiper les poubelles individuelles d’un sac de collecte pour faciliter le transport des déchets vers les camions collecteurs

Au travail, comment gérer les déchets ?

Pour mieux gérer leurs déchets, il est impératif que les entreprises développent un système de gestion des déchets basé sur le tri. Pour cela, les ordures doivent être classées en fonction de leur volume, de leur catégorie et de leur degré de dangerosité.

 

À l’école, quelles initiatives adopter pour les déchets ?

Puisque l’école est le lieu d’apprentissage par excellence, il est primordial d’inculquer aux enfants des valeurs écologiques dès leur plus jeune âge. Pour cela, une école doit apprendre aux élèves ce qu’est le recyclage des déchets en mettant en place un programme éducatif adéquat. L’utilisation de la poubelle jaune pour la collecte des déchets en plastique, en papier et en carton en est le parfait exemple.

 

Trucs et astuces pour recycler certains déchets ménagers

Être écoresponsable signifie apprendre à recycler les déchets pour ensuite les affecter à d’autres types d’utilisation. La première étape est de réutiliser le plastique et ses dérivés comme les bouteilles et les flacons de médicaments. Ils peuvent être transformés en objets décoratifs d’intérieur ou d’extérieur. Le plus souvent, ils sont remis en état pour servir de pots de fleur, sans oublier les bocaux et autres emballages en verre qui peuvent servir de récipients pour aliments ou pour condiments. 

 

Besoin de conseil pour votre projet ?

Nous pouvons réaliser vos objectifs et transformer les contraintes écologiques en avantages de valeur réelle.